Microinterviu cu Virgil Munteanu, guvernatorul rezervatiei ecologice FRA

Trois questions à  Virgil Munteanu


1 Virgil Munteanu, vous êtes gouverneur du delta du Danube. Pourquoi êtes-vous opposé à la construction du canal ukrainien Bystroe ?





Nous ne sommes pas opposés à ce projet mais nous demandons qu'une étude de faisabilité soit effectuée en toute transparence. L'impact d'un projet industriel de cette taille sur le delta du Danube est très important et nous souhaitons avoir une évaluation des risques. Le ministère des affaires étrangères roumain a envoyé une douzaine de notes à son homologue ukrainien pour demander des informations sur le projet de Bystroe. Jusqu'aujourd'hui, nous ne savons rien des intentions de l'Ukraine, qui a démarré les travaux en mai en dépit des protestations internationales.


2 Concrètement, quel est le danger de ce canal artificiel taillé dans le delta ?


Nous avons effectué nous-mêmes une étude préliminaire quant à l'impact de ce canal sur les zones protégées du delta en Roumanie. Pour assurer la circulation d'embarcations de grand tonnage, il faut creuser à une profondeur de 10 mètres et élargir le canal de 100 à 500 mètres. Le volume d'eau aspiré par cette nouvelle voie maritime risque de faire baisser le niveau des eaux dans les zones protégées de Roumanie. La forêt Letea, unique en Europe en raison de son aspect tropical, est en danger de mort. Sans parler des espèces d'oiseaux rares déjà affectées par les travaux. L'Ukraine avance l'argument économique et prétend que le futur canal Bystroe lui évitera de payer des taxes en Roumanie.


3 Qu'en pensez-vous ?



Cet argument ne tient pas. Chaque année, une centaine de bateaux ukrainiens traversent la partie roumaine du delta et sont soumis au paiement des taxes. A cette échelle, je ne vois pas de quelle économie on parle. Ce qui me trouble dans cette histoire, c'est l'impossibilité de trouver une explication rationnelle aux démarches opaques de l'Ukraine. Seule une mobilisation internationale soutenue peut encore sauver le delta du Danube.

Comentarii